• jeu 23 novembre 2017  09:28
Bled.ma

L'info sans frontières

Réfugiés: l’Europe face à la photo d’un enfant syrien mort noyé

Réfugiés: l’Europe face à la photo d’un enfant syrien mort noyé

3 septembre, 2015

[ - ] A [ + ]

La tête dans le sable, sur une plage turque, un enfant a été retrouvé mort mercredi 2 septembre 2015. Ce réfugié s’est noyé dans le naufrage de bateaux qui transportaient des Syriens cherchant à rejoindre l’Europe.

La publication de la triste photo de son cadavre, puis celle d’un homme prenant l’enfant dans ses bras pour le retirer de là, ont été largement commentées par la presse européenne et sur les réseaux sociaux.L’Europe, où les tensions montent face à l’afflux de dizaines de milliers de réfugiés et de migrants, s’est réveillée ce jeudi sous le choc après la publication des photos du corps d’un petit garçon en bas âge retrouvé mort, seul sur une plage.Sa dépouille a été retrouvée à la station balnéaire de Bodrum (Turquie). Cet enfant s’est noyé dans le naufrage de deux embarcations transportant des Syriens. Ces bateaux, partis dans la nuit de mardi à mercredi de Bodrum pour l’île grecque de Kos, ont chaviré, selon les garde-côtes turcs.Rapidement prévenus par les cris des naufragés, les sauveteurs ont repêché douze corps sans vie. Parmi eux, ce garçon âgé de seulement quelques années. Ses photos ont envahi les réseaux sociaux sous le mot-clef #KiyiyaVuranInsanlik (« L’humanité échouée » en turc).L’un de ces clichés a été, en particulier, très partagé : c’est celui du corps de l’enfant, que l’on aperçoit face contre terre, au bord de la mer, avec un t-shirt rouge et un short bleu. De dos, un garde-côtes est sur le point de le recueillir.

« L’enfant de quelqu’un »

Ces images ont également été largement commentées dans la presse européenne. Selon le quotidien britannique The Guardian, elles résument « toute l’horreur du drame humain qui se déroule sur les côtes européennes ».
« Si ces images extraordinairement fortes d’un enfant syrien rejeté sur une plage ne modifient par l’attitude de l’Europe vis-à-vis des réfugiés, qu’est-ce qui le fera ? », interroge de son côté The Independent. Ce quotidien met la photo en Une de son journal, avec comme titre « Somebody’s child » (« L’enfant de quelqu’un »).
Le quotidien belge Le Soir met également la photo en Une et se demande si elle va « réveiller les consciences européennes sur le sort des réfugiés ». Depuis le début de l’année, la Grèce a compté 160 000 arrivées, un chiffre record. Au total, plus de 350 000 personnes ont tenté de passer en Europe par la Méditerranée. Plus de 2 600 sont mortes pendant leur traversée.

RFI


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *