• mar 24 octobre 2017  12:19
Bled.ma

L'info sans frontières

Renseignement : La France veut surveiller les étrangers de passage

Renseignement : La France veut surveiller les étrangers de passage

20 juin, 2015

[ - ] A [ + ]

Une nouvelle disposition vient d’être votée en France. Les services de renseignement ont désormais le droit de «surveiller les étrangers de passage, certes après avis du Premier Ministre mais sans contrôle de la future commission nationale de contrôle des techniques de renseignement ». La disposition est presque passée inaperçue mais donne de grandes possibilités aux services généraux.

Les services de renseignement pourront désormais « épier » les étrangers de passage ou plutôt, comme le stipule le texte « surveiller ». Cette nouvelle disposition vient d’être votée, à la grande discrétion des votants eux-mêmes. Un grand nombre d’entre eux n’auraient même pas prêté attention à la disposition. Selon Le Monde.fr, c’est Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois de l’assemblée, qui aurait glissé discrètement la note relative à ce mode de renseignement. Cela a sûrement fait très plaisir aux services de renseignement généraux. Mais cette nouvelle disposition serait contraire au principe d’égalité sur le sol français. En surveillant les étrangers, la discrimination est évidente. Et il s’agit véritablement d’espionnage autorisé car si l’on se réfère aux termes de cette disposition, il sera possible de poser un micro dans la chambre d’un diplomate, d’un chef d’état ou d’un journaliste, de glisser une balise sous sa voiture ou de voir les éléments de son disque dur ou encore d’écouter les conversations téléphoniques. Nombreux sont ceux qui considèrent que c’est un véritable retour en arrière en matière de liberté. A l’heure de Daesh et de terrorisme, n’y aurait-il plus de limites?

Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *