• lun 25 septembre 2017  10:44
Bled.ma

L'info sans frontières

SIMONE VEIL, LA FEMINISTE CONVAINCUE N’EST PLUS

SIMONE VEIL, LA FEMINISTE CONVAINCUE N’EST PLUS

30 juin, 2017

[ - ] A [ + ]

L’ancienne ministre de la Santé qui a dépénalisé l’avortement, est décédée à son domicile parisien. 

Elle était une grande figure de la politique française. Simone Veil est décédée ce vendredi matin à l’âge de 89 ans.
Symbole du droit des Femmes, depuis qu’elle avait fait adopter l’IVG (interruption volontaire de grossesse) au Parlement en 1975, elle s’est éteinte à son domicile à Paris.
Née en 1927 à Nice (Alpes-Maritimes), cette ancienne magistrate et académicienne avait été ministre de la Santé de 1974 à 1979 puis députée européenne (1979-1993), première présidente du Parlement européen (1979-1982). De 1993 à 1995, elle fut de nouveau ministre des Affaires sociales du gouvernement Balladur avant d’entrer au Conseil constitutionnel en 1998.
Simone Veil avait été déportée à l’âge de 16 ans avec sa famille. Elle est devenue symbole de la Shoah lorsqu’en 1974 elle révélait publiquement sa déportation. Lors d’une inauguration, alors qu’elle glissait du ciment entre deux pierres, elle répondait à un préfet qui lui disait qu’elle maniait bien la truelle : «J’ai fait ça en déportation, ça a été mon métier.»

Son autobiographie, publiée en 2007, a été traduite dans une quinzaine de langues et vendue à 550 000 exemplaires. L’auteur est élue à l’Académie française en 2008 et devient en 2010 la sixième immortelle de l’histoire. Elle a occupé le 13ème fauteuil, celui détenu auparavant par Pierre Messmer, ancien Premier ministre, Paul Claudel ou encore Racine. Mon père, «disparu dans les pays baltes (…), révérait la langue française», se rappelait Simone Veil avec émotion dans son discours.

C’est une grande dame qui s’en va aujourd’hui , sans vraiment partir car elle restera gravée dans les mémoires de l’histoire.

Bled.ma


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.