• sam 22 juillet 2017  09:49
Bled.ma

L'info sans frontières

TANGER A L’HEURE DE LA 9EME EDITION DU FORUM INTERNATIONAL MEDAYS

TANGER A L’HEURE DE LA 9EME EDITION DU FORUM INTERNATIONAL MEDAYS

8 décembre, 2016

[ - ] A [ + ]

Les travaux de la 9ème édition du Forum international MEDays se sont ouverts, mercredi soir à Tanger, sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, avec la participation de personnalités d’envergure internationale.

S’exprimant à cette occasion, le président de l’Institut Amadeus, initiateur de cet événement, Brahim Fassi Fihri, a souligné que cette édition sera, plus que jamais, un véritable espace de travail et de réflexion autour du thème « De la fragmentation à la durabilité : Révolutionner les paradigmes », dont le choix n’est pas fortuit mais s’explique par un besoin récurrent pour de nouveaux paradigmes en vue d’assurer la paix, la stabilité et un développement durable dans un monde qui souffre d’un climat géopolitique incertain, avec des foyers d’instabilité importants et une reprise économique qui se fait attendre.

Après avoir mis en avant les différentes menaces qui planent sur la sécurité et la stabilité de plusieurs pays, dont la Syrie, la Libye, l’Irak et le Yémen, le doute et l’incertitude dans lesquels l’Europe est plongée depuis l’annonce du Brexit, et le bouleversement de la donne sur le plan géopolitique après l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, M. Fassi Fihri a estimé que la refonte de la politique européenne de voisinage doit être considérée une priorité dans la reconstruction d’une Europe forte.

Par ailleurs, le responsable a assuré que le développement durable, et l’émergence économique des pays du Sud et de l’Afrique seront au cœur de ce Forum, notant que le Maroc, à la faveur du leadership et de la vision éclairée du Roi Mohammed VI, a inscrit le progrès social et économique dans une logique durable pour atteindre les objectifs d’un développement humain équilibré et inclusif.

Cette grand-messe, qui se tient après la tenue de la COP22 en novembre dernier à Marrakech, sera l’occasion de tirer les premiers enseignements issus des travaux de cet événement d’envergure et de faire des recommandations qui seront adressées à la Présidence marocaine de la COP, et ce afin de favoriser la mise en œuvre des nouvelles initiatives africaines ambitieuses, lancées dans ce cadre, en l’occurrence « l’Initiative africaine pour l’adaptation », « l’initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine », et « l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables », et d’examiner les perspectives de développement de l’Afrique.

« Le Maroc, grâce au leadership Royal prône la Co-émergence. Il s’agit d’une approche vertueuse et inclusive du développement économique avec un schéma gagnant-gagnant, qui offre une réponse efficace aux risques de fragmentation », a-t-il précisé, soulignant que les multiples tournées et visites Royales en Afrique, qui ont été couronnées par la signature de conventions de coopération et le lancement de grands projets de co-émergence, s’inscrivent dans cette démarche.

« L’ouverture du Royaume sur des pays africains avec lesquels il n’avait pas de tradition de coopération illustre le tropisme africain naturel du Maroc », a-t-il fait savoir, assurant que le retour du Maroc au sein de l’Union africaine laisse entrevoir une nouvelle dynamique positive pour cette institution, et affirme encore une fois que le Royaume a fait de son continent d’appartenance une option stratégique.
Pour sa part, le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari, a souligné que le monde connait de profondes mutations géopolitiques, qui dépassent largement les domaines économiques, politiques et sociaux donnant naissance à de nouveaux paradigmes régissant les relations entre les pays et les peuples, notant que la bipolarisation du monde a donné naissance à de nouveaux modèles économiques, qui ont légitimé le colonialisme et la surexploitation des ressources naturelles.

Dans ce contexte, M. El Omari a fait savoir que le souci de garantir la sécurité alimentaire aux peuples et de protéger la planète des conséquences des changements climatiques figurent en tête de liste des priorités de la COP22, qui était une occasion de plaider pour le développement de nouveaux paradigmes, le renforcement des relations de coopération Sud-Sud et la promotion des relations économiques équilibrées et durables, loin de toute logique de polarisation et de suivisme.

Conscient de l’interconnexion désormais permanente entre les thématiques liées à la croissance économique, au développement humain intégré, à la sécurité et à l’implémentation de la démocratie, le Forum ambitionne également de donner la parole au secteur privé et d’offrir une plateforme pour les négociations public-privé, à travers le lancement du premier « Business Summit » dans le cadre de cette édition.

Le « MEDays Business Summit » a pour objectif majeur de réunir une importante communauté de chefs d’entreprises de groupes leaders issus de pays émergents, les grands acteurs de la finance et de hauts responsables du secteur public, qui auront à débattre de plusieurs thématiques, dont « l’essor spectaculaire des entreprises du Sud », « l’innovation au service de la croissance économique », « les opportunités d’affaires dans les pays du Sud » et « le nouveau partage des rôles entre les secteurs public et privé ».

Associant plus de 3.000 participants et 120 intervenants de haut niveau, parmi lesquels des chefs d’Etats et de gouvernements, des ministres, des décideurs politiques, des dirigeants d’entreprises, des experts, des universitaires et des représentants de la société civile, le Forum MEDays 2016 vise à placer le concept de co-développement responsable au centre des enjeux africains et mondiaux, à travers le traitement des modalités concrètes de redéfinition des relations Sud-Nord et de consolidation des rapports Sud-Sud.
Le Forum MEDays s’est graduellement imposé, depuis sa création en 2008, comme l’un des plus grands rendez-vous économiques, géostratégiques et politiques internationaux en Afrique et dans le monde arabe.

Agences


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.