• mar 24 octobre 2017  12:24
Bled.ma

L'info sans frontières

Tanger : Des subsahariens sommés de quitter les maisons squattées dans les 24h

Tanger : Des subsahariens sommés de quitter les maisons squattées dans les 24h

30 juin, 2015

[ - ] A [ + ]

La Wilaya de Tanger vient de sommer des ressortissants subsahariens de quitter les appartements qu’ils squattent au plus tard dans les 24h. Auquel cas, les forces de l’ordre se verront dans l’obligation d’intervenir.

Rien ne va plus au quartier Al Irfane à Tanger. Connu pour abriter une forte communauté de subsahariens, en situation illégale pour la plupart, le quartier connaît une atmosphère des plus tendues ces deux derniers jours. Dans un communiqué du Ministère de l’Intérieur, il est demandé à des ressortissants d’évacuer les lieux. «Des ressortissants étrangers subsahariens ont envahi et occupé illégalement des appartements appartenant à autrui, au quartier Al Irfane, relevant du district Boukhalef à la ville de Tanger », peut-on lire sur le communiqué. «Si les appartements ne sont pas évacués dans les 24h, les autorités seront dans l’obligation d’intervenir pour évacuer les occupants afin de remettre lesdits appartements à leurs propriétaires conformément à la législation en vigueur ». Dans ce quartier en effet, des subsahariens squattent des dizaines d’appartements vides. Il existerait même des réseaux entre des intermédiaires et les membres de cette communauté pour détecter les appartements vides et donc les squatter. Mais la loi garantit le respect de la propriété privée et les autorités entendent bien l’appliquer.

Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *