• mar 12 décembre 2017  23:54
Bled.ma

L'info sans frontières

TRANSAVIA INJECTE 100.000 SIEGES ADDITIONNELS SUR LE MAROC EN 2017

TRANSAVIA INJECTE 100.000 SIEGES ADDITIONNELS SUR LE MAROC EN 2017

30 septembre, 2016

[ - ] A [ + ]

Un marché clé depuis une décennie, et ce malgré une conjoncture plutôt morose pour le tourisme en provenance d’Europe sur l’Afrique du Nord : le message qu’a voulu faire passer Hervé Kozar, Directeur général adjoint commercial de Transavia à la presse, est clair. La destination est très prometteuse et Transavia, la compagnie low-cost du groupe Air France y croit dur comme fer au point d’injecter 16% de sièges supplémentaires. La compagnie compte aussi mettre en place le paiement en dirhams, ce qui devrait booster les ventes au Maroc.

Première sortie médiatique pour Transavia, la compagnie low-cost du groupe Air France, jeudi 29 septembre. Le directeur général adjoint commercial de la compagnie a voulu, à l’occasion du lancement de la vente pour 2017, rencontrer la presse pour faire connaître un peu plus la compagnie (ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent), et surtout parler de ses ambitions sur le marché marocain. Un marché prometteur, selon ses dires et surtout «clé» dans la région, à l’heure où des destinations comme la Tunisie s’effondrent et n’arrivent plus à redresser la barre depuis les tragiques événements du Sousse.

En 2017, la compagnie entend mettre en place sur le Maroc 720.000 sièges, ce qui correspond à une capacité supplémentaire de 16% par rapport à 2016. La progression envisagée s’explique par une demande croissante et la probable augmentation des ventes sur le marché marocain avec la mise en place du paiement en dirhams. Cette dernière initiative est la grande nouveauté de Transavia sur le Maroc. Jusqu’à présent, seuls les paiements en euros (donc par carte bancaire) permettaient d’acheter des billets Transavia. Rappelons à ce sujet que le réseau commercial de la compagnie est celui d’Air France. Elle ne dispose donc pas de points de vente propres. «Aujourd’hui, les ventes sont ouvertes en dirhams », précise Kozar.

La conjoncture plutôt morose n’a en rien affaibli l’entrain de Transavia sur le Maroc qui compte par ailleurs élargir sa clientèle marocaine puisque, en raison principalement du paiement exclusif en euros, celle-ci était essentiellement française.

La concurrence n’effraie en rien les responsables de la compagnie. Du moins en apparence car sur le terrain, c’est une véritable guerre sans répit que se livrent les compagnies low-cost.

Amale DAOUD


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.