• sam 23 septembre 2017  15:38
Bled.ma

L'info sans frontières

TROIS JOURS DE DEUIL NATIONAL AU BURKINA FASO

TROIS JOURS DE DEUIL NATIONAL AU BURKINA FASO

18 janvier, 2016

[ - ] A [ + ]

Au lendemain des attaques terroristes au cours desquels 29 personnes ont été tuées à Ouagadougou, le Burkina Faso a décrété trois jours de deuil national. L’enquête se poursuit, le niveau d’alerte terroriste a été relevé.

Le Burkina Faso a entamé un deuil national de trois jours, dimanche 17 janvier, au lendemain de la première attaque jihadiste revendiquée par Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) au cœur de Ouagadougou, la capitale burkinabè. L’attentat terroriste a visé un hôtel de la ville et fait 29 morts dont de nombreux étrangers. Tandis que les forces de l’ordre poursuivaient dimanche des opérations de ratissage à la recherche d’éventuels jihadistes en fuite, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a annoncé samedi que la sécurité serait relevée d’un cran dans le pays pour faire face à la menace. Dans un message télévisé, adressé à la nation depuis la chaîne nationale Burkina 24, il a demandé à la population de respecter les nouvelles restrictions que les nouvelles mesures de sécurité engendreront. Le chef d’État, récemment élu après une transition chaotique, a souhaité que le Burkina Faso reste uni dans le combat contre le terrorisme, appelant le peuple burkinabè au « courage » et à la « vigilance ». Le Burkina est « sous le choc », a-t-il déclaré, car « pour la première fois de son histoire », il a « été victime d’une série d’attaques terroristes barbares, ignobles, d’une ampleur sans précédent ».

Bled.ma avec AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *