• ven 17 novembre 2017  19:11
Bled.ma

L'info sans frontières

UN AVION D’AIR ALGÉRIE FAIT DEMI-TOUR EN RAISON D’UNE PANNE TECHNIQUE

UN AVION D’AIR ALGÉRIE FAIT DEMI-TOUR EN RAISON D’UNE PANNE TECHNIQUE

8 novembre, 2016

[ - ] A [ + ]

 

Un avion Air Algérie assurant la liaison Alger-Istanbul a fait demi-tour ce lundi, quelques minutes seulement après son décollage, rapportent les médias locaux.

Un problème technique a été constaté au niveau du radar, précisent les mêmes sources. Ce n’est pas la première fois qu’un incident de ce type touche la compagnie algérienne de transport aérien. En octobre dernier, un avion de la même compagnie à destination de Paris a du faire demi-tour, quelques minutes après son décollage de l’aéroport Houari Boumediene d’Alger à cause d’un problème technique. Le même mois, un Airbus A300-202, assurant la liaison Orly-Alger, a été également contraint de faire demi-tour vers l’aéroport français, quelques minutes après son décollage. Le feu s’était déclaré, dans un de ses réacteurs, pour des raisons inconnues.Par ailleurs, une roue d’un avion d’Air Algérie s’est détachée lors de son atterrissage à l’aéroport d’Alger, en aout dernier, créant un mouvement de panique au sein des passagers. L’appareil en provenance de la ville algérienne de Constantine (est) a perdu l’une de ses roues au moment où il s’apprêtait à atterrir sur le tarmac de l’aéroport international Houari Boumedienne d’Alger, faisant perdre le contrôle de l’avion au commandant du bord.
Un autre appareil de la compagnie algérienne a interrompu son décollage de l’aéroport international Orly vers la ville algérienne de Bejaia (est), il y a deux mois, lorsque les pilotes ont été alertés par une alarme que la porte arrière gauche de l’appareil était ouverte.
Le minist re algérien des Transports, Boudjema Talaï, avait traité Air Algérie de « compagnie malade », affirmant qu’un plan « Marshall » est nécessaire pour remettre la société sur les rails.
« Air Algérie ne sait même pas faire son métier, celui de voyager. C’est désastreux », s’est offusqué le ministre algérien, mettant en garde contre la disparition du pavillon national « si les choses continuent à se faire de cette manière ».
Faisant le même constat, le PDG de la compagnie, Abdou Bouderbala, a regretté que « les mauvaises prestations d’Air Algérie ont fait fuir beaucoup de clients algériens et étrangers ».

MAP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.