• sam 16 décembre 2017  01:29
Bled.ma

L'info sans frontières

UN TUNISIEN S’IMMOLE PAR LE FEU DANS UN COMMISSARIAT

UN TUNISIEN S’IMMOLE PAR LE FEU DANS UN COMMISSARIAT

9 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

 

Imed Ghanmi, 43 ans, doctorant et, faute de revenus, vendeur ambulant malgré lui, s’est fait confisquer mardi 5 juillet sa marchandise et son scooter par des gendarmes à El Hancha, un village de la région de Sfax (centre-est). Pour protester, il s’est immolé par le feu dans la gendarmerie. Il est mort ce vendredi des suites de ses blessures.

 

Marié et père de trois enfants, Imed Ghamni est décrit comme un homme brillant par ses proches. Ceux-ci rapportent également qu’il finissait une thèse en mathématiques. Il était jusqu’à août 2015 enseignant contractuel à l’Institut national des sciences appliquées et de technologique (Insat) à Tunis et devait soutenir sa thèse en septembre 2016.

Mais son contrat n’a pas été renouvelé. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il avait donc commencé à vendre des produits de contrebande, notamment des cigarettes.

Après s’être vu confisquer sa marchandise et son scooter, Imed a appelé son ami Jamak au secours. Il est le dernier de ses proches à l’avoir vu avant qu’il ne décide, sur un coup de tête, de s’immoler par le feu.

Un scénario qui rappelle l’histoire de Mohamed Bouazizi, dont le geste de désespoir a été le catalyseur de la révolution tunisienne fin 2010.

Agences


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.